(226) 25 37 37 50 - 51

Gestion de SAYANA PRESS : partage d’expériences entre une délégation du Niger et la CAMEG

Une équipe conjointe du ministère de la Santé et de l’ONG Pathfinder du Niger en voyage d’étude sur l’auto-injection de SAYANA PRESS au Burkina Faso, a visité la CAMEG le jeudi 12 décembre 2019. Les missionnaires du Niger accompagnés des responsables de la planification familiale du ministère de la santé du Burkina Faso, ont échangé avec une équipe de la CAMEG conduite par Dr Rèma Ramdé Directeur commerciale et markéting, représentant la Directrice générale Dr Anne Maryse K’haboré. Pour Dr Yacouba Hassane Sanda Coordonateur du projet Sawki de Pathfinder, chef de la délégation du Niger, « l’objectif de cette mission est de s’enquérir de l'expérience du Burkina Faso dans la pratique de l’auto-administration de SAYANA PRESS ».
Il s’est agi pour les Nigériens de s’enquérir du modèle de gestion des reproduits de la planification familiale de la CAMEG. Ils ont eu droit à une présentation de la CAMEG axée sur le circuit des produits des programmes et les différents mécanismes de gestion des intrants de santé. La visite à la CAMEG a été une belle occasion de partage d’expériences entre la délégation du Niger et la Centrale, sur plusieurs aspects de la gestion de SAYANA PRESS. En outre, les échanges ont fait suite à la visite des magasins de la CAMEG qui a permis aux visiteurs de toucher du doigt, le système de gestion des stocks pharmaceutiques de la Nationale des médicaments du Burkina Faso. Ravie de cette visite, la délégation, par la voix de Dr Abdoulaye Mariama Directrice régionale de la Santé publique de Niamey, a remercié la Directrice générale de la CAMEG Dr K’haboré et ses collaborateurs pour leur disponibilité. Elle a félicité la CAMEG pour son système de gestion des produits.
« Nous avons appris beaucoup de nos échanges et de ce que nous avons vu ici à la CAMEG. Il existe des cas de similarité entre les pratiques dans nos deux pays. C’était avec un grand intérêt que nous avons échangé sur nos différentes expériences. Nous sommes à notre début et avions besoin de voir le cas du Burkina Faso qui est à un niveau de mise à échelle », a-t-elle mentionné. D’autres sujets comme la collecte des données de consommation, la quantification des besoins en intrants de santé, la livraison au dernier kilomètre, ont également été au centre des échanges entre Nigériens et Burkinabè. La visite à la CAMEG s’est terminée sur une note de satisfaction, à en croire la délégation de du Niger.