(226) 25 37 37 50 - 51

A la Une

Visite d’échanges prometteuse de l’UNFPA à la CAMEG

La santé pour tous grâce aux MEG étant au cœur des défis de la CAMEG et d’autres structures notamment l’UNFPA, la Centrale a reçu une délégation de ce fonds des Nations Unies ce jeudi 23 août 2018. Conduite par Dr Benoit Kalafa, Directeur technique de l’UNFPA à Washington, la délégation s’est entretenue avec la Directrice générale de la CAMEG, Dr K’haboré, ainsi que certains membres de l’équipe technique de la Centrale, le pharmacien responsable Dr Sawadogo Emmanuel, le directeur des approvisionnements Dr Ramdé Rèma et le chef de département ventes spécifiques, Dr Koudougou Joachain.

Cette visite de courtoisie a donné lieu à un véritable cadre d’échanges et de concertation sur les questions relatives au stockage et à la distribution des produits de la santé de la reproduction. Dr Sanon Djénéba, du bureau pays de l’UNFPA a, d’entrée de jeux, tenu à féliciter la Centrale pour la bonne collaboration entre les deux structures et réaffirmer l’engagement de l’UNFPA à l’accompagner dans sa mission d’utilité publique, en particulier celle de rendre disponibles les médicaments de la santé de la reproduction.

En effet, dans le cadre de leur partenariat de longue date, la CAMEG assure le stockage et la distribution de ces médicaments. Pour Dr K’haboré, il ne fait aucun doute que la Centrale se réjouit également de cette collaboration qui contribue à l’amélioration de la disponibilité des médicaments maternels et infantiles. Aussi a-t-elle rappelé toute l’importance de « régulariser nos relations avec l’UNFPA pour une meilleure sécurisation des médicaments génériques et leur accès à toutes les couches sociales du Burkina ». Partageant le même avis, la délégation de l’UNFPA s’est dite confiante quant à la signature prochaine d’une convention entre les deux structures.

Les échanges, la présentation sur la CAMEG et la visite des magasins du siège social et de Tengandogo auront permis à nos hôtes d’en apprendre plus sur la Centrale, mais également sur les réalités et les enjeux auxquels l’Association est confrontée. En effet, pour Dr Kalafa, ces visites terrains revêtent une importance capitale dans la l’accomplissement au quotidien de leur travail en tant que techniciens puisqu’elles permettent de « mieux appréhender les compétences des institutions nationales en matière de négociations des coûts, mais surtout leur capacité de distribution des médicaments jusqu’au dernier kilomètre ».

Il ne fait aucun doute que l’admiration de Dr Kalafa face aux installations de la Centrale, ses félicitations et ses encouragements pour le travail et l’engagement des agents de la CAMEG auprès de la population burkinabè feront de lui le porte-parole d’un plaidoyer convaincant à Washington.